Marie-Thérèse Fortin

Marie-Thérèse Fortin : comédienne, metteuse en scène | Forces souterraines

Chaque fois qu’il y a eu des mouvements significatifs dans l’Histoire du Québec, c’est parce que le ministre de la culture était proche du Premier ministre donc du Conseil du trésor. Si j’étais ministre de la culture, j’exigerais donc d’être au Conseil du trésor (rire).

Si j’étais ministre de la culture, je mettrais en place des mesures pour emmailler les programmes éducatifs et le Conseil des arts et des lettres dans une démarche commune afin d’intégrer l’art dans l’école. Il ne s’agit pas seulement de le montrer aux enfants ; il s’agit de leur faire fréquenter les lieux artistiques, leur enseigner l’Histoire de l’art et la mémoire artistique du Québec. Qui chez les jeunes gens d’aujourd’hui connaissent exactement ce qu’est le Refus Global et quels artistes y ont été liés ? Qui pourrait nous parler de façon claire du travail accompli par Marie Chouinard, par Robert Lepage ou par Wajdi Mouawad ? Comment assurer une connaissance de la pratique et de la mémoire artistiques du Québec sans l’inscrire dans la formation de l’élève ? Nos hommes politiques ne savent même pas eux-mêmes ce qu’il en retourne de ces connaissances-là – mais ils devraient savoir qu’ils ont la responsabilité de palier à ces manquements pour les générations futures. Il faut investir plus largement et urgemment dans l’éducation en général et conséquemment dans la formation artistique pour constituer un bagage de connaissances qui permettent aux étudiants la fréquentation des diverses formes artistiques.

L’intégration d’un «curriculum artistique» dans la formation scolaire répondrait à une question centrale de la pratique théâtrale : le public, son développement et sa fidélisation. Qui est le public ? Y a-t-il un public ou des publics ? À qui et comment s’adresse-t-on à eux ?Lorsque je vais voir des spectacles, la salle est parfois composée aux deux tiers d’artistes. Je m’interroge sur le danger de faire des spectacles pour nous, sur nous, entre nous.

%d blogueurs aiment cette page :