Marie-Sohna Condé

Marie-Sohna Condé : comédienne, metteuse en scène | Les petits secrets

Si j’étais ministre de la culture, j’imposerais la parité, évidemment. Et quand je dis que j’imposerais la parité, ce serait à tous les niveaux : auprès des directeurs et directrices de salle, sur les plateaux, chez les auteurs et les autrices, etc. Je ne retirerais pas d’argent aux théâtres décentralisés, évidemment. Je créerais des ponts entre le théâtre privé et le théâtre public, évidemment.

Si j’étais ministre de la culture, je veillerais à ce que le festival d’Avignon n’ait pas le monopole des festivals. Je veillerais à ce que les petites compagnies ne s’endettent pas pour jouer dans le OFF, celui-ci étant devenu un marché –dans le sens du grand capital– du théâtre. Même si la responsabilité du OFF ne résulte pas du ministère de la culture, j’irais y glisser un peu mon nez.

Si j’étais ministre de la culture, je ferais en sorte que la culture fasse véritablement partie intégrante de la vie de tout le monde. Je ferais en sorte qu’il y ait des bus pour emmener les enfants, dès leur plus jeune âge, dans des musées et au théâtre. Je replacerais la culture au premier plan.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :