Lorraine Pintal

Lorraine Pintal : comédienne, autrice, metteuse en scène, directrice du Théâtre du Nouveau Monde | Oser

C’était une idée très originale qu’a lancée le Conseil Québécois du Théâtre l’an dernier. On m’avait invitée à y participer. J’ai cru bon de m’abstenir car je suis entrée en politique au même moment et des rumeurs voulaient que je sois candidate au ministère de la culture si le Parti Québécois était porté au pouvoir. J’ai donc décidé de rester discrète sur cet aspect (rire). C’était une belle idée. Ce qui me faisait rêver dans ces textes, c’est l’idéalisme et l’utopisme. Après vingt-deux années à la direction d’un théâtre, ma vision de la ministre de la culture aurait été sans doute été teintée d’idéalisme et de pragmatisme. Selon ma compréhension de la souveraineté, l’indépendance du Québec passerait obligatoirement par le rapatriement des fonds voués à la culture, actuellement gérés par le fédéral, de manière à ce que le Québec devienne totalement indépendant en matière de gestion de fonds culturels. Cet argent, on le sait, est issu de la poche du contribuable. Au Québec, nous versons autant d’impôts au gouvernement fédéral qu’au gouvernement provincial. C’est dommage que le Québec n’ait pas entièrement la main mise sur cet argent qui lui est « cédé » par le gouvernement fédéral.

Parmi tous les textes qu’ont rédigés les artistes-pigistes au Conseil Québécois du Théâtre, aucun ne parlait d’un filet social. Même s’il n’est pas parfait, nous envions le système français. Il est capital que le Québec, en lien avec le gouvernement fédéral parce que c’est sous sa juridiction, puisse aider à amoindrir la précarité du métier d’artiste-pigiste. Un filet social rejoignant toutes les politiques d’assurance chômage m’apparaît comme une voie pour contrer l’appauvrissement des artistes.

Notre politique culturelle date de 1992 et elle ne semble pas avoir évolué au même rythme que la pratique artistique. On a l’impression surtout qu’elle n’a pas franchi le 21ème siècle tant elle est désuète. Cette politique culturelle englobe la politique de diffusion culturelle à travers le Québec ainsi que la diffusion à l’international. Si j’étais ministre de la culture, je créerais un grand forum de la culture pour permettre à toutes les disciplines de se retrouver et de mettre à jour cette politique culturelle. J’ai fait partie du comité qui a rédigé la première politique culturelle de Montréal. Elle aussi date d’une vingtaine d’années. Nous sommes en retard par rapport à ce que nous aimerions rêver ensemble comme culture. Qui parle de rêves parle également, bien entendu, des moyens pour réaliser les rêves. De quelle manière arrive-t-on à convaincre les ministres des finances et les présidents du Conseil du trésor que la culture mérite plus que seulement 1% du budget national ?

Le rapatriement des fonds, le filet social et une nouvelle politique culturelle sont les trois dossiers sur lesquels j’aurais travaillé si j’avais été ministre de la culture. Je lierais tout cela aux enjeux du numérique. La révolution numérique que nous vivons partout dans le monde modifie profusément notre manière de communiquer. Le développement du jeune public et des nouveaux publics m’intéresse. Montréal est une ville très cosmopolite et la politique culturelle québécoise propose peu de programmes favorisant l’intégration des multicultures. En fait, c’est le Conseil des Arts de Montréal qui est le plus avancé sur les questions du multiculturalisme. On devrait se pencher sur le rôle que l’on souhaite dorénavant faire jouer au public au sein de nos organismes culturels. Par ailleurs, j’aurais sans doute examiné le cas des musées ainsi que le monde de la littérature ainsi que le rayonnement à l’étranger de notre culture car les artistes demeurent les ambassadeurs les plus fervents de l’identité québécoise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :