Nina Bouraoui

Nina Bouraoui : autrice | Otages

Si j’étais ministre de la culture, je protègerais les artistes. L’art c’est l’éveil et la liberté. C’est l’éducation aussi. On ne fait pas assez attention aux artistes. Avec la crise économique, l’art est devenu pour certains une « occupation » mineure. Alors que c’est le cœur d’une nation et d’un peuple. C’est par lui que nous devenons plus grands, meilleurs. L’art, c’est l’inverse de la guerre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :