Refuser le compromis

Publié le
Stéphanie Blanchoud

Stéphanie Blanchoud

Elle est à la fois comédienne au théâtre, au cinéma et à la télévision. Elle est à la fois autrice, metteuse en scène et chanteuse. Elle est à la fois belge et suisse. Elle plonge dans toutes ses envies sans modération. Rencontre avec Stéphanie Blanchoud. Lire la suite

Frangines

Publié le
Caroline Loeb © Richard Schroeder

Caroline Loeb © Richard Schroeder

Cette entrevue devait avoir lieu il y a un an, au moment où elle présentait son spectacle George Sand, ma vie, son œuvre. Mais les circonstances, mais les aléas. Aujourd’hui, elle s’apprête à présenter au public un nouveau spectacle : Françoise par Sagan. Avant George Sand et Françoise Sagan, elle avait consacré un spectacle à Mistinguett et Madonna. En parlant d’elles, elle parle aussi d’elle. Et de nous, bien sûr. Des spectacles en portraits de femmes libres, d’artistes transcendantes. Comme elle les aime. Elle aussi, elle prend plaisir à faire part du talent de ses amis. Et des autres. Elle regorge d’adjectifs pour qualifier les gens, les choses, les œuvres qu’elle aime. En plus, elle s’amuse à glisser des blagues par-ci par-là, en prenant l’air de ne pas y toucher.

Notre rencontre a lieu, finalement. Au-dehors, il fait un temps à ne pas quitter une tente. C’est dimanche, jour chéri de l’ennui. Rencontre avec une drôle de mistinguette : la comédienne, autrice et metteuse en scène Caroline Loeb. Lire la suite

Invitation aux voyages

Publié le

Cultures de femmesDepuis quelques jours et jusqu’au mois de juin se déroule au Proscenium la toute première édition du festival Cultures de Femmes – Invitation au voyage, auquel Marie Boiteux, directrice de ce théâtre parisien du onzième arrondissement, a donné naissance.

Elles s’appellent Zahra Al-Amrani Porte, Rebecca Audebourd, Nathalie Barbier, Caroline Borderieux, Anusha Cherer, Aurélie Cohen, Anne-Charlotte Créac’h, Nora Durojaye, Maÿlis Follea, Nathalie Jean-Baptiste, Sabrina Llanos Tarragona, Emilie Letoffe, Sofia Lopez-Cruz, Maud Martel, Justine Mattioli, Junko Murakami, Marie-Claire Neveu, Carlotta Nevscki, Nelly Quette, Ana Talabard, Léa Wozniak, Caroline Wurth, Jessica Zard, Chiara Zerlini et participent au festival en qualité de comédiennes, metteuses en scènes, autrices. Des théâtrices originaires des huit coins du monde pour présenter huit spectacles : Bohême ; Nina, des tomates et des bombes ; La Malinche ; Shéhérazade, la danseuse philosophe ; Princesse Monokini est née au Japon ; Le Pays de l’amour ; Les femmes de Botany Bay ; Vassilissa. Voyages d’une princesse indienne à bord d’une roulotte, de Nina au côté de Fathawi l’Erythréen, d’une esclave aztèque devenue compagne de conquistador, d’une danseuse philosophe au cœur de l’histoire arabo-maghrébine, de la petite fille de la maison des Geishas à travers ses 351 vies, d’une jeune femme italienne à la conquête de Paris, de six femmes enfermées à fond de cale dans la cellule d’un bateau pour l’Australie, d’une petite fille de 7 ans et demi à travers la forêt. Portraits de femmes hors des sentiers battus.

Marie Boiteux explique dans une entrevue accordée à Toute la culture sa volonté de réfléchir à la place des femmes dans la société et à la manière dont «chaque histoire singulière trouve ses résonances dans l’histoire commune». Elle choisit alors avec ce festival la radicalité d’une programmation exclusivement composée de femmes du monde entier : «Le théâtre que nous voyons est principalement occidental. J’ai donc voulu réunir des artistes issues de différentes cultures et proposer une sorte de tour du monde féminin. Ainsi, chacun des spectacles amène à un voyage et pose, en filigrane, les questions de l’exil, de la transmission de la culture et de l’assimilation ou du choc des cultures entre elles.»

Huit histoires pour autant de cultures à découvrir. Huit univers pour autant d’invitations aux voyages.

Festival Cultures de Femmes - Invitation au voyage
Du 1er mars au 1er juin au Proscenium (Paris, 11e)
Réservations par Internet ou au 07.68.38.32.63

Revendiquer un sens

Léonore Confino © Sarah Robine

Léonore Confino © Sarah Robine

Elle codirige la compagnie des Productions du Sillon avec la théâtrice Catherine Schaub. Elle est à l’origine notamment des pièces Ring, Building, Les Uns sur les autres ou encore Le Poisson belge récemment portée sur la scène de La Pépinière à Paris. Rencontre avec l’autrice et comédienne Léonore Confino. Lire la suite

La confiance est généreuse

Isabelle Carré © Carole Bellaïche

Isabelle Carré © Carole Bellaïche

Armande Boulanger

Armande Boulanger

Nous sommes à une semaine de la première, dans un restaurant italien situé à quelques pas du lieu de leurs ultimes répétitions. Les plats de notre déjeuner sont chauds et généreux, comme les échanges qui naissent entre elles au cours du repas. La jeune fille et la femme qui me font face sont réunies pour De l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites de Paul Zindel qui dresse le portrait d’un trio féminin : une mère et ses deux filles adolescentes. Entre la femme –metteuse en scène de la pièce et comédienne pour le rôle de la mère– et la jeune fille –comédienne pour le rôle de la fille cadette– s’installe une découverte mutuelle qui devient alors, peu à peu, le guide de cette entrevue. Leur écoute mène à leur écho. Rencontre avec Isabelle Carré et Armande Boulanger ; ou plutôt : rencontre entre Isabelle Carré et Armande Boulanger. Lire la suite

On y va

Laura Perrotte

Laura Perrotte

« On est le 22 novembre 2015, les attentats à Paris ont une semaine. Et je pense à toutes ces femmes dans le monde qui n’ont pas la chance d’être à ma place.​ » Rencontre avec la comédienne et metteuse en scène Laura Perrotte. Lire la suite

Simone veille

Trinidad © Carlotta Forsberg

Trinidad © Carlotta Forsberg

« C’est pour votre génération qu’on fait ce spectacle » avoue Trinidad lors de sa rencontre avec une blogueuse de 19 ans, à l’issue d’une répétition de la pièce dont elle est l’une des autrices et l’une des comédiennes. Et pendant ce temps, Simone veille ! – un titre évocateur – propose trois portraits de femmes des années 1950. Puis leur fille. Puis leur petite-fille. Puis leur arrière-petite-fille. Un voyage qui s’étend sur plusieurs générations, traversant les époques et les avancées concernant les droits des femmes, sous l’œil de Simone. Cette dernière mène le bal, car c’est bien à un bal que Trinidad nous convie, en partageant dates et commentaires. Elle sert de guide et de complice.

Et pendant ce temps, Simone veille ! plonge dans les grands thèmes : révolutions, indépendance financière, indépendance de pensée, libido, émancipation, combats féministes, inégalités salariales, violences faites aux femmes, filles-mères, mères porteuses, mariage et adoption pour tous. Et pendant ce temps, Simone veille ! plonge dans les grands événements : le «manifeste des 343 salopes» paru dans le Nouvel Observateur en avril 1971, le procès de Bobigny en 1972, l’affaire du voile islamique en octobre 1989, le scandale des prothèses mammaires PIP. Et pendant ce temps, Simone veille ! plonge dans les grandes références : «Moulinex libère la femme», Simone de Beauvoir, le Mouvement de libération des femmes, le Planning Familial. Et pendant ce temps, Simone veille ! plonge dans les grandes avancées : l’ouverture d’un compte en banque, la gestion de ses propres biens, l’emploi sans l’autorisation du mari, le droit d’acheter, de voter, d’avorter, de divorcer, l’accès à la contraception, la loi du 6 juin 2000 sur la parité.

Simone veille sur « les filles qui font le linge et les garçons qui savent seulement le salir ». Simone veille sur celles qui « préfèrent une tête bien faite à des seins refaits ». Simone veille sur les hommes et les femmes qui « sont égaux, pas identiques, égaux ». Parfois, dans ce spectacle, Simone chante. « Oui le tchador / Ça fait robe et ça fait store ». Les stores, ouvrons-les : rencontre avec Trinidad. Lire la suite